samedi 15 septembre 2012

Réflexion sur la future vendange


Après un hiver contrasté, froid et neigeux, le mois de mars est relativement doux, le débourrement de la vigne est en avance d’environ deux semaines. Puis, nous avons un épisode froid en avril, avec quelques jours de gelées matinales, et Dame Nature a décidé de stresser le vignoble pendant cette importante période de floraison, entraînant ainsi une perte de 30% du nombre de futures grappes.
Ce qui va suivre n’est pas triste non plus, le mois de juin est plus qu’arrosé avec des précipitations bien supérieures à la normale. Juillet, lui, semble s’inspirer du mois de juin, les juilletistes s’en souviennent, les vignerons aussi ! Même le feu d’artifice du 14 tombe à l’eau !

 Alors là, à ce moment de la campagne, cela ressemble plus à un scénario dramatique qu'à un feuilleton à l’eau de rose, mais c’est sans compter sur le mois d’août qui remonte le moral des vignerons et surtout assure une maturation optimale.
Les grappes dorent tout le mois et ce soleil va transformer ce sprint final en dénouement miraculeux, un grand merci à notre Saint Vincent !
Début Septembre, après plusieurs tours de vignes afin d’échantillonner la maturité de chaque parcelle, décision est prise de débuter la cueillette le samedi 22 septembre.
Reste à sonner le rappel à tous nos vendangeurs,
A vos paniers, prêts, coupez !!!
 

0 commentaires:

Publier un commentaire