jeudi 30 mai 2013

Marre....d'eau !

De ce printemps exceptionnel, on ne retiendra qu'une seule couleur : le gris, très gris, toujours gris.
Les précipitations se suivent au fil des jours, Louis Bodin n'y peut rien et nous sommes déjà arrivés à la fin du mois de mai.
La végétation a du mal à prendre son envol, par contre la morosité commence à planer dans le vignoble.
Nous sommes très loin des moyennes saisonnières, le froid et les précipitations retardent la pousse d'environ 3 semaines par rapport à l'an dernier. La floraison devrait se dérouler après le 15 juin, nous annonçant la date des vendanges après le 20 septembre, ce qui n'est pas dramatique en soit, alors, positivons !
Le retard au démarrage a permis à nos petits bourgeons d'esquiver les cruelles gelées de printemps (véritable période de stress pour la vigne et le vigneron), et puis le niveau des nappes phréatiques n'a jamais été aussi haut.
Restons optimistes, nous ne sommes qu'au début de la campagne, le soleil ne vas pas tarder à raviver la nature, et les vignes, pleines de vigueur, vont repartir de plus belle...

Alors la grenouille, tu nous annonces l'été !?!


 

0 commentaires:

Publier un commentaire