samedi 4 juin 2016

N'en jettez plus...

la coupe flûte est pleine !
 
Ce printemps 2016 aura été historiquement arrosé, très frais et trop gris. Les élèments se déchaînent, et beaucoup se souviendront longtemps de cet épisode pluvieux, à commencer par le zouave du pont de l'Alma qui en avait plein les bottes, sans oublier bien entendu tous ces foyers touchés par ces innondations dans de nombreux départements.
 

En ce qui concerne la vigne champenoise, elle n'a pas de besoin énorme en eau et ne souffre que très rarement de la sécheresse, grâce notamment à son système racinaire et au sous-sol crayeux de nos côteaux. Aujourd'hui, cette richesse que représente l'eau pénalise le travail du vigneron en cette période de forte activité, bottes et imperméables sont de rigueur,  mais restons positifs et pensons qu' après la pluie le beau temps.
 
 

0 commentaires:

Publier un commentaire